Bach on track

Nouveau ! Vous pouvez vous abonner à la page Tamino Productions sur Facebook, chères lectrices, pour suivre les publications du Journal de Papageno !

C'est avec une grande joie que j'inaugure cette semaine mon nouvel atelier de compositeur. Laissez moi t'expliquer, chère lectrice, à quel point c'est important pour moi.

atelier_2018_11_17_bis.jpg

Les musiciens, et tout spécialement les compositeurs, ont des besoins spécifiques: il leur faut du calme et en même temps la possibilité de faire du bruit. Il leur faut aussi de l'air pur, du soleil, des arbres et des montagnes pour oxygéner les neurones et stimuler l'inspiration. On peut se débrouiller pour travailler en ville certes mais l'idéal reste de ce mettre au vert.

Pour te donner une idée, voici la maisonnette où Edvard Grieg travaillait durant les mois d'été à Troldhaugen, en Norvège. Idéalement située entre la grande maison et le lac. Comment ne pas écrire de la musique sublime dans un tel décor ? 

maison_edvard_gried_troldhaugen_1.jpg

maison_edvard_gried_troldhaugen_2.jpg

La maisonnette que j'ai choisie est d'apparence à peine moins romantique, quelque part en Bourgogne au bord d'un modeste ru. Même en cette fin d'automne avec les arbres tout déplumés et le crépi pas terminé, avouez que ça a du charme avec cet olivier encore jeune devant la porte.

atelier_2018_11_17.jpg

Cette installation marque pour moi la fin d'une période assez agitée de ma vie personnelle et familiale durant laquelle j'ai assez peu écrit de musique. J'ai fait d'autres choses passionnantes par ailleurs (comme militer contre les insuffisances de la loi Schiappa). Me voilà de retour à la table de travail, avec des idées plein la tête, des projets ambitieux pleins les cartons, et autant d'appétit qu'un ogre. À très bientôt pour de nouvelles aventures !

 

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet