jeudi 16 mars 2017

Dvořák, Dvořák

Si vous aimez la musique d'Antonín Dvořák (ou bien celle de Dvořák Antonín) venez donc écouter la neuvième symphonie de Dvořák (dite du "Nouveau Monde") et le concerto pour violoncelle de Dvořák dans le nouveau programme de l'orchestre Ut Cinquième, dirigé par Léo Warynski, avec l'excellent Raphaël Merlin en soliste. Ça se passe les 16, 18 et 19 mars 2017 à Paris, voir l'affiche ci-dessous pour les détails pratiques. 

Lire la suite...

vendredi 10 mars 2017

Concert Bacri à la maison de la radio le 27 avril

La maison de la radio propose un concert symphonique en forme de portrait de Nicolas Bacri le 27 avril prochain, avec l'orchestre philharmonique de Radio France dirigé par Elena Schwartz, et les pianistes Eliane Reyes et Jean-Claude Van den Eyden.

Lire la suite...

samedi 4 février 2017

Une semaine en musique

Chères lectrices, vous vous garderiez bien de m'en faire reproche, dans votre fidélité exemplaire, mais je ne le sens que trop bien que je vous néglige un peu ces derniers temps. Ce n'est pas que je n'ai pas assez à vous raconter: c'est plutôt qu'il y en a trop pour pouvoir les rapporter dignement dans ce journal. Essayons tout de même de résumer les concerts de la semaine dernière.

Lire la suite...

mercredi 21 décembre 2016

Antigone et les grenouilles

Pour terminer l’année en beauté, la compagnie de L’Oiseleur nous proposait deux œuvres lyriques d’André Bloch : la cantate Antigone et le conte lyrique Brocéliande.

broceliande_2.jpg
La compagnie de L'Oiseleur toute en beautés ce soir-là

 

Lire la suite...

mardi 29 novembre 2016

La Septième de Bruckner par Ut Cinquième

L'Orchestre Ut Cinquième est heureux et fier de vous convier à écouter la Septième Symphonie d'Anton Bruckner, sous la direction de David Molard, les 1er, 3 et 4 décembre prochains à Paris. Cela se passe à Notre-Dame-du-Liban à 21h les jeudi 1er et samedi 3 décembre, et à Saint-Denys-du-Saint-Sacrement à 16h le dimanche 4 décembre.

Lire la suite...

samedi 10 septembre 2016

Barenboïm, Mozart, Bruckner

Ouï vendredi dernier à la Philharmonie de Paris, un des concerts du cycle Mozart-Bruckner par la Staatskapelle de Berlin dirigée par son chef permanent, Daniel Barenboïm.

Comme tous les musiciens professionnels allemands, les musiciens de l'orchestre le plus ancien d'Europe (fondé en 1570 !) ont l'air très chic mais un peu sévère avec leurs redingotes et noeux papillons blancs. Cependant, il ne faut pas se fier à cette froideur un peu austère qui n'est qu'apparente. Le sérieux qui se lit sur leurs visages est celui d'artistes passionnés et désintéressés, qui n'ont d'autre ambition que de servir la musique avec tout leur coeur, toute leur âme et toutes leurs forces.

Lire la suite...

dimanche 4 septembre 2016

Piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano, piano !

L'Institut Culturel Roumain et la Compagnie de l'Oiseleur organisent un Week-end de piano non-stop à l'occasion des Journées du Patrimoine, le 17 et 18 septembre prochain. Pas moins de 21 pianistes, accompagnés parfois par leurs amis chanteurs ou violoncellistes vont se relayer pour animer ces deux journées, à raison de 40 minutes de musique toutes les heures, de 11 heures à 22 heures. Cela se passe dans un lieu magnifique, qui a et rarement ouvert au public: le théâtre de l'hôtel de Béhague, propriété de l'Ambassade de Roumanie. Ce théâtre de la comtesse de Béhague est un lieu chargé d'histoire qui a reçu la visite de Wagner, Fauré, Saint-Saëns et Reynaldo Hahn, Proust, Verlaine, Valéry et tant d'autres. Dans ce lieu magique, vous pourrez entendre Dana Ciocarlie, Paul Montag, Gabriel Rigaux, Lorène de Ratuld, Mary Olivon, Nicolas Chevereau, Louise Akili, Axia Marinescu, François Henry (voilà pour les pianistes que j'ai eu le plaisir d'écouter et que je recommande chaleureusement à nos lectrices), et une quinzaine d'autres artistes. 

Lire la suite...

jeudi 12 mai 2016

Olivier Greif par L'Oiseleur des Longchamps le 18 mai à Paris

C'est un programme rare qui sera donné le 18 mai prochain en l'église Saint-Lambert de Vaugirard à Paris. On pourra y entendre la Première Symphonie avec baryton solo d'Olivier Greif, dans une version pour orgue et voix, par L'Oiseleur des Longchamps, pour qui cette oeuvre a été écrite et qui en a assuré la création il y a quelques années. Le baryton français sera accompagné par Olivier Dekeister qui a également réalisé la transcription pour orgue. On pourra également entendre pour la toute première fois le cycle Imago Mundi, 6 mélodies pour voix et piano sur des poèmes de Dylan Thomas, Georges Shaw, William Blake, Paul Celan, Walt Whitman, toujours avec le baryton L'Oiseleur des Longchamps accompagné par Philippe Hattat au piano.

 

Lire la suite...

mercredi 11 mai 2016

Laissez-vous bercer par la Compagnie de L'Oiseleur

Ce soir, le 11 mai à Paris, la Compagnie de L'Oiseleur vous convie à écouter un programme de berceuses (dont la mienne), avec la délicieuse Clémentine Decouture, soprano, et l'excellent Nicolas Cheverau au piano (qui forment ensemble le Duo Dix Vagues) et bien sûr le baryton L'Oiseleur des Longchamps. Ça se passe au temple du Luxembourg, 58 rue Madame à Paris. Venez nombreux !

Lire la suite...

lundi 25 avril 2016

Essentiellement romantiques

Ce fut un très bon moment que nous avons passé le 17 avril dernier au théâtre du Ranelagh. Sabine Revault d'Allones et son ensemble vocal Les Essenti'Elles présentaient un programme autour du romantisme allemand qui constitue le coeur de leur répertoire: Schubert, Schumann, Brahms, Bruch et . Dans des robes de couleurs vives, comme autant de fleurs de printemps, ces douze artistes nous ont enchanté les oreilles. Un choeur dont chaque voix est celle d'une chanteuse lyrique capable de tenir un rôle soliste, n'est-ce pas le rêve de tout compositeur ? C'est le charme féminin cultivé et magnifié par le travail le plus rigoureux.

Lire la suite...

samedi 16 avril 2016

Roselyne Martel à Paris le 26 avril et Angoulême le 28 avril

Oyez, oyez ! La soprano Roselyne Martel-Bonnal me signale qu'elle assurera la création du cycle "Mon coeur qui s'oublie" de David Maw à Paris le mardi 26 avril (c'est à 18h à l'auditorium du Conservatoire à Rayonnement de Régional de Paris, rue de Madrid dans le cadre de la série Cantus Formus proposée par Nicolas Bacri). Et le jeudi 28 avril elle sera à Angoulême, accompagnée par la pianiste Stéphanie Humeau, pour une soiré lyrique (Mozart, Puccini, Verdi, Offenbach) au Moulin du Logis (189 rue de la Tourgarnier à Angoulême).

 

Lire la suite...

mercredi 6 avril 2016

Oiseaux en chantant, le 15 avril par la compagnie de L'Oiseleur

La Compagnie de L'Oiseleur vous convie à un nouveau récital Oiseaux en Chantants, avec Alexander Swan, ténor, Mathilde Rossignol, soprano, L'Oiseleur des Longchamps, baryton (qu'on ne présente plus à nos lectrices) et Laurianne Corneille au piano. Les noms de famille des interprètes semblaient les prédestiner à proposer ce concert entièrement consacré aux oiseaux mis en musique : colibri, pie, canard, coq, poule, aigle, albatros, alouette, colombe, coucou, ramier, cygne, corbeau, hirondelle, héron, rossignol, faucon etc ... un récital enchanteur à ne pas manquer ! C'est le vendredi 15 avril prochain à Paris, au Temple du Luxembourg.

 

Lire la suite...

lundi 7 mars 2016

Trilogie de Thierry Machuel au collège des Bernardins

Si vous habitez près de Paris, ne manquez pas la Trilogie de la Détention de Thierry Machuel le 19 mars prochain de 17h30 à 22h30 au collège des Bernardins, par l'ensemble 2e2m dirigé par Pierre Roullier. Il s'agit d'une occasion rare d'entendre les trois oratorios profanes (le troisième étant une création):

  • Les parloirs, écrits sur des paroles de détenus
  • Les lessiveuses, sur des paroles de mères de détenus
  • Les victimes, sur des paroles de victimes

Lire la suite...

dimanche 21 février 2016

Amoyel l'enchanteur

Ayant vu et beaucoup apprécié son spectacle Le pianiste au 50 doigts, hommage à son maître György Cziffra, ainsi que ses enregistrements des sonates d'Olivier Greif, c'est avec grand plaisir que j'ai d'écouter le nouveau récital de Pascal Amoyel intitulé: le jour où j'ai rencontré Franz Liszt, au théâtre du Ranelagh à Paris.

Lire la suite...

samedi 23 janvier 2016

Amour et botanique par la Compagnie de L'Oiseleur.

Un peu de douceur et de tendresse, n'est-ce pas ce dont nous avons tous besoin en ces temps politiquement troubles et économiquement difficiles ? Et c'est exactement ce que nous propose la Compagnie de L'Oiseleur le 16 février prochain au Temple du Luxembourg (58 rue Madame à Paris) avec un nouveau programme "Amour et Botanique".  Deux voix, celles de Caroline Montier (soprano) et l'Oiseleur des Longchamps (baryton), une guitare (Clotilde Bernard) et un piano (Stéphanie Humeau) pour un programme aussi éclectique que bien composé. Avec des classiques, des raretés et des chansons populaires (Barbara, Berlioz, Caldara, Chaminade, Frescobaldi, Holmès, Kosma, de La Presle, de Polignac, Saint-Saens, Schubert, Spohr). 

 

Lire la suite...

lundi 9 novembre 2015

Chostakovitch et Greif par le quatuor Copernic aux Bernardins

Si vous êtes parisiens, ne manquez pas le quatuor Copernic au Collège des Bernardins le dimanche 15 novembre prochain à 18h. Un programme qui fait dialoguer Chostakovitch (le célèbre et génial quatuor n°8) Olivier Greif (le moins connu mais non moins génial quatuor n°4 Ulysses). Ces deux oeuvres, et ces deux compositeurs sont caractérisés par un univers très sombre où l'idée de la mort est omniprésente, où la seule consolation peut-être se trouve dans la musique, si élégiaque soit-elle, dans la beauté du son, dans la pureté du contrepoint, dans l'âpreté des dissonances ou la dureté des motifs rythmiques obsessionnels.

Lire la suite...

mercredi 4 novembre 2015

La huitième merveille du monde (Bruckner par l'Orchestre d'ïle de France et Yoel Levi)

C'est la première fois que j'écoute un concert dans la grande salle de la nouvelle Philharmonie, inaugurée en janvier dernier. La philharmonie de Paris est aussi belle à l'intérieur que moche à l'extérieur. Les couleurs chaudes créent une impression rassurante et intime, la conception asymétrique des balcons de la grande salle évite l'impression d'écrasement. L'acoustique est un peu plus généreuse que celle de la salle Pleyel (j'ai pu compter jusqu'à quatre secondes de réverbération lorsque des fortissimos d'orchestre débouchent sur le silence ou sur un pianissomo, comme c'est souvent le cas chez Bruckner). J'ai l'impression qu'on peut bien entendre et bien voir où qu'on soit placé, ce qui est impressionnant avec une jauge de presque 2400 places. On en viendrait presque à pardonner les retards et le budget colossal de ce projet mégalomane: comme le château de Versailles ou la bibliothèque François Miterrand, ce bâtiment est sans doute destiné à faire la gloire d'une ville après avoir créé la polémique lors de son long et difficile accouchement. En bref cette salle philharmonique est un peu comme cette fille au lycée que personne ne regardait car elle avait le nez de travers et de grosses lunettes, et dont on se rendait compte lorsqu'on la connaissait mieux qu'elle avait des yeux magnifiques, la peau douce et je vous laisse imaginer le reste. Il ne faut pas s'arrêter à son physique extérieurement ingrat, à ces gris métalliques et froids, à ces fameux "oiseaux" qui semblent faits de plomb et qui n'ont fait s'envoler que la facture.

Lire la suite...

dimanche 18 octobre 2015

La Venise enchantée de L'Oiseleur des Longchamps

Si j'aime les récitals de La compagnie de L'Oiseleur, ce n'est pas uniquement pour les partenaires féminines dont il sait s'entourer et dont la grâce n'a d'égale que le talent. C'est aussi parce que je me sens toujours délicieusement idiot  en regardant le programme et en voyant, à côté de noms de compositeurs familiers (Chopin, Massenet, Offenbach, ...) d'autres qui le sont beaucoup moins voire pas du tout (Augusta Holmès, Pierre de Bréville, Roland Manuel, Amédée de Beauplan...).

Mercredi dernier, ous avons pu entendre Enchantante Venise, un programme d'une étonnante diversité bien qu'il soit essentiellement constitué de Barcarolles glanées parmi les classiques aussi bien que les introuvables de la mélodie française.

Lire la suite...

vendredi 25 septembre 2015

Nuit du Quatuor au Musée de l'Orangerie

Le 3 octobre prochain, le Musée de l'Orangerie à Paris proposera, en collaboration avec ProQuartet, et dans le cade de la Nuit Blanche de Paris, une nuit entière de quatuor à cordes, dans un lieu de concert aussi beau qu'insolite: la salle des Nymphéas ornée de la célébrissime fresque de Claude Monet (photo ci-dessous). 

Lire la suite...

mercredi 1 juillet 2015

Mendelssohn, Schubert, Brahms par Michèle Sharapan et ses amis

Hier soir au théâtre du Conservatoire d'Art Dramatique dans le 9ième arrondissement de Paris. Une plaque indique que c'est dans cette salle qu'eut lieu la création de la Symphonie Fantastique d'Hector Berlioz, ainsi que celle d'Harold en Italie, excusez du peu. Le théâtre a été rénové depuis mais je me demande tout de même comment sa scène a pu accueillir un orchestre au complet avec les 2 harpes, les cloches, la grosse caisse, les 2 tubas et les 4 bassons, et tutti quanti !

Quoi qu'il en soit cette salle est parfaitement adaptée au programme de trio avec piano et piano 4 mains proposé par Michèle Sharapan (piano), Thomas Gautier (violon), Seokwoo Yoon (violoncelle), et Grégory Ballesteros (piano). Avec de la musique romantique allemande (Mendelssohn, trio en ut mineur op 66), de la musique romantique allemande (Schubert, Divertimento à la hongroise D 818) et de la musique romantique allemande (Brahms, trio en si majeur op 8). Sans compter le bis, de la musique romantique allemande (Brahms, danse hongroise).

Lire la suite...

- page 1 de 13