Mot-clé - clarinette

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 23 mai 2017

César Franck: Sonate en la majeur pour clarinette et piano

Il y a quelque temps déjà j'avais réalisé une transcription pour Clarinette et piano de la célèbre sonate pour violon et piano de César Franck. Le compositeur ayant approuvé une version pour violoncelle et piano de cette sonate, il aurait sans doute apprécié que les merveilleux clarinettistes qu'on trouve de nos jours puissent également faire honneur à ces lignes mélodiques sublimes et d'une grande élévation spirituelle.

Lire la suite...

jeudi 28 mai 2015

Les petites graines

Les partitions qu'on produit sont comme des graines qui peuvent attendre des années avant de germer. Et aussi voyager dans le monde entier... Un exemple avec la Sonate de César Franck.

Lire la suite...

vendredi 19 septembre 2014

La porte ouverte: musique et poésie le 20 septembre à l'église des Billettes

L'Ensemble Regards et l'association Musique et Poésie vous convient à La porte ouverte, le samedi 20 septembre à 18h30 en l'église des Billettes (24 rue des Archives à Paris). Au programme, quatre créations qui associent un compositeur et un poète, et pour trois d'entre elles instruments acoustiques et musique électronique. Si j'avoue bien volontiers que je ne connais aucun des artistes impliqués dans ce projet, ce sera l'occasion de les découvrir justement.

Lire la suite...

dimanche 7 juin 2009

Le résultat du vote

En exclusivité sur le journal de Papageno, voici le résultat du vote. Non, je ne parle pas du scrutin pour élire des députés européens dont apparemment personne n'a rien à faire, mais du seul vote qui comptait vraiment aujourd'hui: celui du jury du diplôme de composition de l'Ecole Normale de Musique. Courant sous les couleurs du coach Michel Merlet (gilet sériel, bottes modales, casaque tonale) j'ai présenté trois pièces au jury:

  • Petites Fanfares Célestes, pour ensemble de cuivres, jouées par KABrass sous la direction de l'excellent Xavier Saumon,
  • Sombres Pensées, pour violoncelle seul, jouées par le non moins excellent Benoît Stroh
  • deux des Poèmes d'après Yourcenar, pour clarinette alto et piano, jouées par les excellents Mathieu Prévot et Aurélia Céroni, et moi-même.
Il me faut ici remercier les interprètes pour leur travail bien sûr mais aussi pour leur enthousiame et leur soutien chaleureux qui a énormément compté pour moi, depuis le projet ("Patrick, tu ne voudrais pas écrire quelque chose pour KABrass" ou "Benoît, si j'écrivais un truc moderne imb****able pour violoncelle, tu le jouerais ?"), les premières esquisses, la rédaction, jusqu'aux les répétitions, révisions de détail, concerts et séances d'enregistrement.

Je vous propose d'écouter le premier des Poèmes, capté sur le vif cet après-midi. La partition porte deux vers de Marguerite Yourcenar, tirés des Charités d'Alcippe, en exergue:

Goutte à goutte épanché sur l'obscur auditoire,
Le son du violon roule encor comme un pleur.



Le verdict: reçu à l'unanimité pour le diplôme de composition. Bien sûr ça fait plus propre sur un C.V. que "recalé deux fois de suite", mais il convient de relativiser un résultat qui de l'aveu même des professeurs est des plus difficiles à prévoir, et réserve chaque année des surprises, bonnes ou mauvaises. Même sans remettre en cause le sérieux et la compétence des membres du jury (et celle de MM Louvier, Margoni et Mansart n'est plus à prouver), la diversité des esthétiques, la variété des techniques, la subjectivité de la perception de ce qui est beau, surtout lorsque c'est un compositeur qui écoute un autre compositeur, font qu'il reste toujours une part d'arbitraire dans les résultats. Comme pour les prix littéraires, la liste des reçus et des exclus laisse parfois un peu rêveur... Du reste tout cela ne date pas d'hier.

C'est donc un simple panneau sur le bord de la route: il est vert, il aurait pu être rouge, la route continue. Ce qui compte est bien le chemin parcouru, et bien plus encore celui qui reste à parcourir et toutes les rencontres qu'on peut faire en chemin. Si mes pensées (qui n'ont rien de sombre aujourd'hui) vont tout d'abord à mon professeur Michel Merlet qui m'a tout appris et bien plus, je ne peux terminer ce billet avant d'avoir salué amicalement mes collègues apprentis compositeurs de l'ENM, de qui j'ai beaucoup appris également, et de leur souhaiter tous le bonheur qu'ils et elles méritent dans le très difficile et très ingrat métier de compositeur.

dimanche 17 août 2008

Comme un doux oiseleur...

Je travaille depuis quelque temps à une nouvelle série de pièces pour alto, clarinette et piano inspirées par des poèmes de Marguerite Yourcenar (tirés des Charités d'Alcippe). Voici les vers qui ont servi de point de départ à la troisième pièce (sept sont prévues au total):

Comme un doux oiseleur, la mort étend ses rets
Il ne restera plus que l'ombre du cyprès,
Où dormiront bientôt l'époux et l'épousée

Lire la suite...

lundi 28 avril 2008

Jardin d'enfants pour quintette à vents

jardin d'enfants Les musiciens de l'ensemble Charles Koechlin m'ont commandé un quintette à vents pour l'an prochain.

Lire la suite...

dimanche 9 mars 2008

Le trio élégiaque à la FNAC Saint Lazare le 14 mars 2008

Le trio élégiaque fera un showcase à la FNAC Saint Lazare le vendredi 14 mars 2008 à 18 heures. Concrètement cela veut dire un petit bout de concert suivi d'une séance de dédicace de leurs disques. Le disque en question est paru chez Triton et comporte l'enregistrement du trio pour piano, violon et violoncelle de Pascal Dusapin ainsi que le Quatuor pour la fin du temps d'Olivier Messiaen.

Lire la suite...

mercredi 22 août 2007

Chants populaires juifs: version pour alto, clarinette et piano

J'ai mis en ligne hier une version pour alto, clarinette et piano de mes chants populaires juifs. La partie soliste de clarinette est sensiblement la même que dans la version pour clarinette et quatuor à cordes (que vous pouvez écouter sur ma page Compositions), en revanche la partie d'alto est plus développée.

Lire la suite...

dimanche 8 avril 2007

Trois pièces pour quintette avec clarinette

clarinette

J'ai repris une courte pièce que j'avais écris il y a quelques mois, en novembre 2006, pour clarinette, alto et piano. Elle s'intitule "Jewish Song" (chant juif). Cependant, elle est basée sur des mélodies originales et non sur d'authentiques thèmes populaires juifs.

L'ayant transposé pour clarinette et quatuor à cordes, j'ai ajouté deux autres pièces: un adagio et une danse (un rondo de forme ABACA). Comme pour les Mélodies celtes, j'ai doté chaque morceau d'un sous-titre:

  • la financée
  • la vallée des larmes
  • danse des bergers

Bien qu'assez court (9 à 10 minutes) l'ensemble constitue donc un vrai quintette. Bien sûr j'aurais pu l'appeler "quintette" tout court et les mouvements "allegro", "adagio", "presto" mais il faut parfois un peu stimuler l'imagination des auditeurs (et des interprètes...)

Ces pièces sont d'autres "exercices" destinés avant tout à perfectionner ma technique d'écriture. Dans les Mélodies celtes, j'utilisais plutôt les éléments typique du rock celtique, comme le mode mineur naturel (par exemple ré mineur avec si bécarre au lieu de si bémol), et l'opposition Ré mineur / Sol majeur à la place de Ré mineur / La majeur, c'est-à-dire tonique / dominante. Dans les "chants juifs", j'ai utilisé plusieurs éléments caractéristiques de ce style:

  • tonalité mineure
  • seconde augmentée
  • contretemps et syncopes

Au-delà de ces éléments techniques, j'ai cherché ce mélange inimitable de tristesse et de gaité, d'ironie et de tendresse qu'on trouve dans le folklore juif. Loin, très loin de la hauteur d'inspiration d'Ernest Bloch, musicien que j'admire beaucoup, dont j'ai joué la suite pour alto et piano (1919) ainsi que plus récemment la suite pour alto seul (1957), j'ai cherché une musique simple, abordable, souriante, et relativement facile à jouer. L'inconvénient de cette approche est évident: c'est le risque de tomber dans la banalité ou de faire de la "musique de film". J'assume !

Les partitions de ces trois pièces sont disponibles sur ScoreExchange ainsi que sur ma page Compositions. Quand à l'enregistrement, il sera peut-être disponible fin avril.