Mot-clé - partition

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 8 septembre 2017

Râga pour 4 altos: partition disponible sur Tamino Productions

Dernière en date de mes partitions à être disponible sur le site Tamino Productions: mon Râga pour quatuor d'altos (oui, quatre altos, vous avez bien lu !)

Lire la suite...

vendredi 25 août 2017

Adagio pour orchestre symphonique (ré)édité

La ré-édition de mes partitions plus ou moins anciennes sur Tamino Productions se poursuit à un bon rythme, c'est à dire plutôt lentement à mon goût !

Lire la suite...

samedi 10 juin 2017

Transfert en cours (de ScoreExchange vers Tamino Productions)

Non il ne s'agit pas du transfert d'un tapeur de balle d'un club de fouteballe vers un autre, à grand coups de millions qui passent d'un paradis fiscal à un autre. C'est d'une affaire autrement plus sérieuse et importante dont il s'agit, le transfert d'une centaine de compositions et d'arrangements depuis ma page ScoreExchange vers le site Tamino Productions.

Lire la suite...

vendredi 2 juin 2017

Un soir de demi-brume à Londres... pour orchestre de chambre. Partition enfin disponible !

Le temps ne passe pas, il court, il s'envole, il s'enfuit comme le plus impudent des voleurs... Lorsque j'ai écrit cette pièce pour orchestre de chambre (12 instrumentistes) intitulée Un soir de demi-brume à Londres pour la classe de composition du conservatoire de Liège, j'étais tellement débordé que j'ai à peine jeté quelque mots dans un billet pour annoncer trois concerts d'un coup. Pourtant, j'en aurais eu des choses à dire sur cette pièce que je mettrais sans doute dans le top 5 de celles que j'ai le mieux réussies jusqu'à présent.

Lire la suite...

mercredi 31 mai 2017

Au matin du septième jour (partition disponible)

La partition de cette pièce pour alto et piano intitulée Au matin du septième jour a rejoint le nouveau site Tamino Productions qui s'enrichit un peu plus chaque jour. Comme d'autres partitions elle est disponible au choix en sous forme électronique (au format PDF) ou bien en impression à la demande.

Lire la suite...

mardi 23 mai 2017

César Franck: Sonate en la majeur pour clarinette et piano

Il y a quelque temps déjà j'avais réalisé une transcription pour Clarinette et piano de la célèbre sonate pour violon et piano de César Franck. Le compositeur ayant approuvé une version pour violoncelle et piano de cette sonate, il aurait sans doute apprécié que les merveilleux clarinettistes qu'on trouve de nos jours puissent également faire honneur à ces lignes mélodiques sublimes et d'une grande élévation spirituelle.

Lire la suite...

lundi 6 février 2017

Trois études pour piano: partition disponible

La partition de mes trois premières Études pour piano seul est enfin disponible en ligne, sur le site Tamino Productions, au format PDF et au format papier.

Loiseleur_Etudes_Cover.png

Lire la suite...

dimanche 23 octobre 2016

Le nouveau site de Tamino Productions est en ligne

Chères lectrices, vous l'attendiez depuis des années, il est enfin arrivé ! Quoi ? Le nouveau site des éditions Tamino Productions.

Tamino_logo_horizontal.png

Lire la suite...

vendredi 13 mars 2015

Mélodies de Gabriel Rigaux chez Tamino Productions

Tamino Productions a le grand plaisir d'accueille un nouveau compositeur, Gabriel Rigaux. Celui-ci est également pianiste et a étudié notamment avec Guillaume Conesson. Les parisiennes parmi nos lectrices pourront découvrir ses mélodies pour baryton et piano sur des textes de Victor Hugo lors d'un concert donné le 8 avril prochain au Temple du Luxembourg avec l'excellent L'Oiseleur des Longchamps.

Lire la suite...

mercredi 14 septembre 2011

SibeliusMusic devient ScoreExchange

Le site SibeliusMusic qui héberge une centaine de mes partitions (compositions et arrangements) va bientôt fermer ses portes et être remplacé par ScoreExchange qui remplit peu ou prou la même fonction.

Lire la suite...

samedi 22 janvier 2011

Nuits d'été de Berlioz: la version pour voix haute, piano, violon, violoncelle est en ligne

J'ai déjà évoqué cet arrangement des Nuits d'été d'Hector Berlioz pour voix, piano, violon et violoncelle. Il existe en deux versions: voix haute (soprano ou ténor) et voix moyenne. Pour chaque version j'ai en outre posté en ligne une partie de violon et une partie de violoncelle où la ligne de chant est reproduite pour faciliter la mise en place. Les partitions sont disponibles sur le site de Tamino productions, en PDF ou en version papier. L'hébergeur actuel de ce site (qui assure également l'impression à la demande et l'envoi des partitions papier) ne permet malheureusement pas de regrouper plusieurs partitions ensemble, j'ai donc dû poster au total six partitions distinctes.

La première audition en concert de cet arrangement aura lieu cet été par le baryton L'Oiseleur des Longchamps.

mercredi 22 décembre 2010

Les Nuits d'été pour voix et trio avec piano

C'est sur une proposition du baryton L'Oiseleur des Longchamps que j'ai entrepris de réduire les Nuits d'été de Berlioz pour voix et trio avec piano (piano, violon, violoncelle). Une combinaison instrumentale infiniment plus riche que le piano seul tout en étant bien plus facile à réunir (et à faire jouer dans une petite salle) qu'un orchestre symphonique.

Lire la suite...

mercredi 23 juin 2010

Fugue sur le nom de Dimitri Chostakovitch

Cette fugue est un pur exercice scolaire, dans la mesure où elle a été réalisée pour le cours d'écriture au conservatoire de Liège, où j'ai profité des excellents conseils du pianiste et compositeur Marcel Cominotto. Les sujets et contre-sujets de cette fugue sont basés sur la cellule suivante:

C'est la signature musicale de Dimitri Schostakovitch. (Rappelons que la notation allemande utilise des lettres pour les notes de la gamme, avec B = si bémol et H = si bécarre. Pour le S il y a une astuce car Es = mi bémol). Le compositeur russe (ou devrais-je dire soviétique) l'a utilisé notamment dans son excellent Huitième quatuor.

Ce blog n'est pas le lieu pour publier une longue auto-analyse de l'oeuvre, et ce d'autant plus que je trouve les auto-analyses des compositeurs en général barbantes, qu'il est tard et qu'il faudra se lever tôt demain pour emmener les enfants à l'école. J'invite seulement les lecteurs de ce blog à remarquer que j'ai très peu fait usage dans cette pièce des modes de jeux spéciaux (col legno, sul pont, tremolo, glissando, ...). Non que je n'aime pas ça, bien au contraire: je crois avoir écrit récemment dans ce journal que les recherches sur le son me passionnent et je n'ai rien contre le contemporain qui pique et qui gratte. Mais au fur et à mesure que j'avançais dans ce projet d'écriture s'est imposée à moi la nécessité, pour cette pièce, d'utiliser peu d'artifices, d'exploiter surtout les ressources nobles des instruments et le développement du contrepoint pour créer une atmosphère, introduire des ruptures et raconter une histoire.

A quel point j'y ai réussi, c'est à vous d'en juger. Vous pourrez le faire grâce à un enregistrement réalisé selon la méthode scientifique bien connue de la RACHE par mes amis et complices du quatuor Hypercube. Un grand merci à Fanny, Benoît et Stefano, et s'il vous plaît un peu d'indulgence pour les interprètes qui ont eu très peu de temps pour travailler cette partition:

La partition sera publié très bientôt est maintenant disponible sur le site Tamino Productions. Dernier point, la plupart des gens entendront cette partition comme atonale bien que je l'entende le plus souvent en si mineur et qu'elle se termine sur un accord parfait. Est-ce de la musique post-moderne, anti-réactionnaire ou bien néo-tonale ? Peut-être est-ce tout simplement de la musique.

dimanche 4 octobre 2009

Cent partitions sur le site Tamino Productions

Le site Tamino Productions où je publie mes compositions et arrangements a récemment atteint le seuil symbolique de 100 partitions disponibles. Il bénéficie également d'un superbe nouveau logo bleu avec une plume dessiné par une cousine qui fait des études de design:

Bien que la navigation se soit améliorée avec la deuxième version du site SibeliusMusic qui héberge ces partitions, elle souffre encore de certains défauts. Le principal étant l'utilisation d'un plug-in propriétaire qui ne fonctionne que sur les ordinateurs Mac ou Windows, quand il veut bien fonctionner (plusieurs de mes amis m'ont rapporté des difficultés à installer le pug-in ou à imprimer des partitions). Mise à jour: le site s'appelle maintenant ScoreExchange et permet d'acheter les partitions en PDF. Par ailleurs le nouveau site Tamino Productions est maintenant en ligne.

Côté positif, ce site permet de poster des extraits en MP3 à côté des partitions, offre une bonne visibilité dans les moteurs de recherche ainsi qu'une forme d'animation communautaire grâce aux reviews et autres liens.

Quelques partitions sont également disponibles sur le site lulu.com qui permet de commander des partitions imprimées (au lieu de les imprimer soi-même). Mais ce site dédié aux livres en général ne permet pas facilement d'imprimer les parties séparées pour les oeuvres de musique de chambre, ce qui constitue un gros handicap.

N'étant pleinement satisfait ni par l'une ni par l'autre solution, je vais probablement développer dans les mois qui viennent un nouveau site pour publier mes partitions mais aussi celles d'autres compositeurs. Dans l'idéal il sera multilingue et Web 2.0, basé sur un CMS comme SPIP ou Joomla. Sa principale caractéristique sera d'offrir le téléchargement gratuit des partitions dans le format le plus universel qui soit (le PDF). Les compositeurs seront rémunérés soit par les droits SACEM si l'oeuvre est jouée en public soit par un don en ligne si elle ne l'est pas. Contrairement aux sites d'auto-publication, il y aura un comité éditorial pour faire le tri, ce qui évitera aux utilisateurs du site d'avoir à le faire eux-mêmes.

Pourquoi offrir une partition gratuitement sur Internet plutôt que de signer un contrat classique avec un éditeur ? D'abord pour faire connaître son travail. A l'heure où la quasi-totalité des oeuvres de Mozart, Bach, Beethoven sont disponibles gratuitement sur des sites comme IMSLP, bien peu de gens vont être motivés pour acheter la partition d'un compositeur dont ils n'ont jamais entendu parler, surtout s'ils ne peuvent même pas y jeter un coup d'oeil avant de payer. Dans un magasin de partitions, on peut feuilleter avant d'acheter. Dans un magasin en ligne, feuilleter implique voir à l'écran donc potentiellement imprimer (toutes les tentatives pour permettre à l'utilisateur de voir à l'écran sans imprimer étant futiles et vouées à l'échec, comme les DRM). Autant permettre explicitement à l'utilisateur d'imprimer la partition au lieu de faire semblant de vouloir l'en empêcher. Sans même parler du piratage plus classique comme la photocopie d'une partition empruntée à un ami ou à la bibliothèque, qu'il est quasiment impossible d'empêcher en pratique. Autant prendre le taureau par les cornes et autoriser la photocopie, en adoptant une licence du type Creative Commons.

Est-ce idéaliste ? Une partition est un objet particulier. ça n'est pas vraiment un objet fini et prêt à consommer comme un livre, mais un produit intermédiaire destiné à des musiciens. Le produit fini c'est la musique, le concert, le disque. Signalons que les éditeurs perdent en  général de l'argent sur l'impression des partitions, et ils en gagnent avec les droits d'exécution (SACEM) et de reproduction discographique (SACD). Les éditeurs eux aussi pourraient faire des économies et mieux défendre leur écurie de compositeurs s'ils mettaient les partitions en ligne gratuitement. Mais bien peu d'entre eux sont prêts à faire ce geste, même pour les partitions épuisées. Dans ce contexte, il ne reste plus aux compositeurs qu'à se regrouper en coopérative et profiter de l'Internet pour diffuser le produit de leur travail. Si tout va bien, Tamino Productions sera bientôt l'une de ces coopératives.

vendredi 13 mars 2009

Sombres pensées, pour violoncelle seul

La partition de Sombres pensées, une pièce que j'ai écrit récemment pour violoncelle seul est maintenant disponible en ligne (en version PDF et en version papier). Il y a bien quelques doubles cordes, mais c'est une partition essentiellement monodique, basée sur le développement de deux cellules mélodiques de caractère opposé. C'est assez court et assez concentré (à peine quatre minutes). D'ici quelques semaines il y aura peut-être un petit extrait de MP3 pour les lecteurs de ce journal. Il est possible qu'une deuxième version, avec bande magnétique, voie le jour. Cette pièce est dédiée au violoncelliste Benoît Stroh.

dimanche 8 mars 2009

Weibengarten: romance pour alto et piano

Felix Weibengarten (1833-1887) a parfois été surnommé le Fauré allemand, bien que sa renommée n'ait guère dépassé à l'époque la basse-Saxe où il a passé l'essentiel de sa vie. Musik muss singen über alles (la musique doit chanter avant tout), telle était sa devise.

Lire la suite...

mercredi 18 février 2009

Un fond de paysage triste et glacé...

Claude Debussy l'a soigneusement indiqué sur la partition de son 6è prélude pour piano, Des pas sur la neige: ce rythme doit avoir la valeur sonore d'un paysage triste et glacé. Mettons donc le métronome au rancart, et contemplons nos jardins enneigés (en ce moment ça n'est pas la neige qui manque) pour trouver la bonne pulsation.

Lire la suite...

dimanche 14 septembre 2008

Où l'on se jette à l'eau...

logo_tamino_productions_small.jpg Chers amis lecteurs de de blog, pendant que vous vous réchauffiez les orteils au bord de la plage, Papageno, lui n'a pas chômé, il a rempli avec son associé une petite pile de formulaires pour créer Tamino Productions. Cette structure est destinée à publier mes partitions et pourquoi pas celles de autres une fois que le circuit de distribution sera bien rôdé.

Lire la suite...

mardi 1 juillet 2008

La résurrection d'IMSLP

Après 10 mois de panne causée par un différent juridique avec l'éditeur viennois Universal Edition, le site IMSLP, qui offre un accès gratuit aux partitions libres de droits, est de retour. Au passage le site s'est trouvé un nouveau nom un peu moins IMSLPbittable: il s'appellera désormais Petrucci Music Library, d'après le nom d'Ottaviano Petrucci, le premier à avoir imprimé des partitions en série avec les techniques de Gutenberg (à Venise au début du XVIè siècle). Notons que cet éditeur a disposé d'ailleurs durant 20 ans d'un monopole accordé par le Doge sur l'impression des partitions musicales...

Lire la suite...

mardi 13 mai 2008

Râga pour altos, râga pour trombones

Les Parisiens pourront entendre mon quatuor d'altos (intitulé Râga, et tiré de la pièce éponyme pour alto seul) en création le 2 juin prochain.

Lire la suite...

- page 1 de 2