Découvrez Khronos pour deux pianos, mon chef-d'oeuvre

Chez les Compagnons du Devoir, il faut réaliser un « chef-d’œuvre » afin d’accéder au statut de compagnon. En ce sens, « Khronos » pour deux pianos est mon chef-d’œuvre : terminé peu de temps avant l’obtention d’un master de composition à Liège en 2013, c’est un des pièces les plus abouties, audacieuses et ambitieuses de mon catalogue. C’est la composition qui m’a demandé le plus de travail et aujourd’hui encore celle dont je suis le plus fier. Je vous propose aujourd'hui et pour la première fois de l'écouter en intégralité.

« Khronos » demande aux deux pianistes d’aller au bout des possibilités de l’instrument et de l’instrumentiste, physiquement et mentalement. Ils jouent avec les doigts, mais aussi avec les poings, les paumes et les avant-bras ; la vélocité, la complexité rythmique et contrapuntique ne leur laissent aucun répit.

Les Dieux et les Titans

« Krhonos » est la rencontre, le choc de deux musiques antagonistes. La musique des Dieux est nostalgique, impressionniste, française, légère, délicate, un peu décadente, tournée vers le passé en même temps que d'une beauté intemporelle: :

La musique des Titans est brutale, primitive, rythmique, joyeuse, agressive, dansante, moderne et archaïque à la fois :

C’est la superposition, le conflit, la rencontre de ces deux extrêmes qui donne finalement naissance au Temps, à l'issue de combats épiques.

Sortie de la zone de confort

Pour écrire « Khronos » j’ai eu besoin de chercher et mettre au point des gestes instrumentaux comme les trémolos et glissandos de clusters, et des techniques de composition spécifiques. Afin de ne pas m’égarer dans ces combats furieux entre les Dieux et les Titans, j’ai dû m’imposer une discipline de fer. Toutes les lignes mélodiques mais aussi toutes les harmonies et tous les rythmes sont systématiquement engendrées par le motif 1-2-4 (do ré fa), ce qui lui confère une véritable unité organique.

Cette pièce a été créée en 2013 au Conservatoire de Liège puis à Paris par Lena Kollmeier et Jonathan Lago-Lago, et je leur sait gré d’avoir affronté avec énergie et enthousiasme ce redoutable défi. 

En décembre 2019, elle a été reprise par Philippe Hattat (un ami de longue date qui a également créé mes Études pour piano seul et d’autres pièces) et Orlando Bass, deux jeunes virtuoses qu’on réclame déjà partout dans le monde. Comme ils sont également compositeurs, leur interprétation est merveilleusement intelligente et consciente de la structure sans perdre son côté ludique qui est très explicite sur la vidéo.

En janvier, Philippe Hattat et Orlando Bass ont enregistré « Khronos » (ainsi que « Thanatos » et « Eros » pour compléter le triptyque) au studio de Meudon, sur deux magnifiques pianos Fazioli et Steinway. Le disque sortira sous label Triton en juin prochain. Un premier enregistrement mondial qui fera date et servira de référence à tous les duos de pianistes qui oseront relever le défi.

Je vous invite à découvrir dans cette vidéo leur performance en concert (le 21 décembre à Paris dans le cadre de la série Cantus Formus proposée par Nicolas Bacri), aussi spectaculaire à voir qu’à entendre:

Et pour celles qui savent lire les notes, un extrait de la partition (le début de l'extrait des Titans ci-dessus):

Plus que 6 jours !

Si vous en avez la possibilité, je vous invite également à soutenir ce projet de disque en commandant dès maintenant l’album au format numérique ou CD audio. Nous vivons une période très particulière où beaucoup de personnes sont en souffrance, mais les artistes ont besoin de soutien également dans cette période difficile, car les concerts, qui représentent leur passion mais aussi leur gagne-pain, sont tous annulés.

Il ne reste que 6 jours pour boucler la campagne de souscription de cet album qui est techniquement prêt et pourra sortir au mois de juin si les contraintes extérieures le permettent. Le concert de sortie est prévu dans la 4e semaine du mois de septembre à Paris. Mes chères lectrices et lecteurs, je compte sur vous !


Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet