Rêve d'amour (Ferdinand Freiligrath)

Nouveau ! Vous pouvez vous abonner à la page Tamino Productions sur Facebook

Oh aime, tant que tu peux aimer !
Oh aime, tant que tu veux aimer !
L’heure viendra, l’heure viendra
Où près d’une tombe tu gémiras !

Et veille à ce que ton cœur brûle
Qu’il soigne l’amour, qu’il porte l’amour,
Tant qu’un autre cœur, d’un amour chaud,
lui répond de son battement !

Et pour qui t’ouvre son cœur,
Oh, fais tout ce que tu peux, par amour pour lui !
Rends pour chaque heure une heure de joie,
Pas une seule heure de chagrin !

Et garde bien ta langue,
Un mauvais mot est vite dit !
Mon Dieu, ce n’était pas à mal,
Mais l’autre s’en plaint et fuit !

Oh aime, tant que tu peux aimer !
Oh aime, tant que tu veux aimer !
L’heure viendra, l’heure viendra
Où près d’une tombe tu gémiras !

Agenouillé au bord du gouffre,
Tu caches tes yeux troublés de larmes,
-Ils ne le verront plus jamais –
Dans l’humide herbe longue du cimetière.

Et tu diras : Jette sur moi tes yeux,
Toi que je pleure à ta tombe !
Pardonne, mes mots qui t’ont blessé !
Mon Dieu, ce n’était pas à mal ! Mais lui ne te voit ni t’entend,
Ne vient pas, que tu l’embrasses de ton bonheur,
Les lèvres, que souvent tu baisais, ne diront
Plus jamais : je t’ai pardonné depuis longtemps !

Il le fit, te pardonna depuis longtemps,
Mais bien des larmes brûlantes
Coulèrent pour toi et ta parole amère –
Mais silence – il repose, il est au bout du chemin.

Oh aime, tant que tu peux aimer !
Oh aime, tant que tu veux aimer !
L’heure viendra, l’heure viendra
Où près d’une tombe tu gémiras !

Ferdinand Freiligrath (1810-1876). 

Traduction française inédite réalisée spécialement pour le Journal de Papagneo par Anne  Weddingen (version originale ici)

Quelques mots sur ce poème: Franz Liszt l'a mis en musique et ce Liebestraum est sans doute l'une de ses plus belles mélodies. Bien moins connus que celles de Schubert ou Schumann, les lieder de Liszt méritent vraiment d'être plus souvent chantés: l'excellente Diana Damrau leur a consacré un très beau disque

Plus tard, Liszt, ce grand spécialiste de l'arrangement, de la transcription, de la réduction, de l'orchestration, de la paraphrase et de la réécriture, a repris ce Rêve d'amour pour l'inclure dans un cahier de trois Nocturnes pour piano seul. Il a bien marqué l'importance du texte littéraire en recopiant les premières strophes sur la partition. Cet arrangement en a suscité d'autres, comme celui-ci pour violoncelle et piano. Et votre serviteur n'est pas en reste puisqu'il a publié lui aussi sa version pour alto et piano, clarinette et piano, ainsi que'une autre version pour quatuor à cordes, de ce petit bijou du répertoire romantique allemande. 

Aimez tant que vous le pouvez, chères lectrices !