Mot-clé - soprano

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 22 décembre 2016

Noël, Noël, Noël

La partition du Chant de Noël écrit l'an dernier pour les Essenti'Elles est maintenant disponible sur le site Tamino Productions.

Lire la suite...

mercredi 21 décembre 2016

Antigone et les grenouilles

Pour terminer l’année en beauté, la compagnie de L’Oiseleur nous proposait deux œuvres lyriques d’André Bloch : la cantate Antigone et le conte lyrique Brocéliande.

broceliande_2.jpg
La compagnie de L'Oiseleur toute en beautés ce soir-là

 

Lire la suite...

samedi 1 octobre 2016

Claudine à l'Institut Culturel Roumain

La compagnie de L'Oiseleur et l'institut culturel roumain vous invitent à re-découvrir "Claudine", une opérette de Rodolphe Berger écrite en 1910 sur un texte de Colette et Willy. Cela se passe les 4 et 5 octobre prochains à l'Institut Culturel Roumain, au 123 rue Saint Dominique à Paris. Cette opérette est tirée du célèbre "Claudine à l'école", un roman de Colette qui fit scandale à sa parution 1900, dont l'héroïne est une adolescente malicieuse, pleine d'humour et de vitalité. L'établissement où elle prépare le brevet des collège devient une sorte de théâtre dont elle est spectatrice autant qu'actrice.

Lire la suite...

mardi 31 mai 2016

Nous en aurons raison

Voilà longtemps que je voulais écrire un article sur ce sujet, depuis les attentas du 7 janvier 2015 en fait. Mais je voulais également prendre mon temps pour le faire, d'abord par respect pour les victimes et leurs familles: je trouve le déluge de paroles sur les chaînes et sites d'informations après un attentat indécent et peu compatible avec le silence qui convient au travail de deuil, ainsi qu'au temps de la réflexion, plus que jamais nécessaire. Je n'avais pas encore publié mon papier que les attentats du 13 novembre 2015 à Paris puis du 22 mars 2016 à Bruxelles ont été perpétrés, confirmant en tout point mes intuitions. Là encore les media se sont concentrés sur l'émotionnel pur, ou encore sur les savantes analyses de politologues, sociologues, sécuritologues et autres islamologues qui n'avaient pour effet que d'augmenter la panique et la confusion. On en viendrait presque à croire qu'ils sont les alliés objectifs des terroristes, en mobilisant toute leur énergie pour nous faire peur. Au milieu de ce fatras les seules paroles que j'ai retenues sont celles d'Antoine Leiris, journaliste et époux d'une des victimes du Bataclan. C'étaient les seules paroles sincères, sensibles et sensées, inspirées par l'amour de la vie.

 

 

Lire la suite...

mercredi 11 mai 2016

Laissez-vous bercer par la Compagnie de L'Oiseleur

Ce soir, le 11 mai à Paris, la Compagnie de L'Oiseleur vous convie à écouter un programme de berceuses (dont la mienne), avec la délicieuse Clémentine Decouture, soprano, et l'excellent Nicolas Cheverau au piano (qui forment ensemble le Duo Dix Vagues) et bien sûr le baryton L'Oiseleur des Longchamps. Ça se passe au temple du Luxembourg, 58 rue Madame à Paris. Venez nombreux !

Lire la suite...

lundi 25 avril 2016

Essentiellement romantiques

Ce fut un très bon moment que nous avons passé le 17 avril dernier au théâtre du Ranelagh. Sabine Revault d'Allones et son ensemble vocal Les Essenti'Elles présentaient un programme autour du romantisme allemand qui constitue le coeur de leur répertoire: Schubert, Schumann, Brahms, Bruch et . Dans des robes de couleurs vives, comme autant de fleurs de printemps, ces douze artistes nous ont enchanté les oreilles. Un choeur dont chaque voix est celle d'une chanteuse lyrique capable de tenir un rôle soliste, n'est-ce pas le rêve de tout compositeur ? C'est le charme féminin cultivé et magnifié par le travail le plus rigoureux.

Lire la suite...

samedi 16 avril 2016

Roselyne Martel à Paris le 26 avril et Angoulême le 28 avril

Oyez, oyez ! La soprano Roselyne Martel-Bonnal me signale qu'elle assurera la création du cycle "Mon coeur qui s'oublie" de David Maw à Paris le mardi 26 avril (c'est à 18h à l'auditorium du Conservatoire à Rayonnement de Régional de Paris, rue de Madrid dans le cadre de la série Cantus Formus proposée par Nicolas Bacri). Et le jeudi 28 avril elle sera à Angoulême, accompagnée par la pianiste Stéphanie Humeau, pour une soiré lyrique (Mozart, Puccini, Verdi, Offenbach) au Moulin du Logis (189 rue de la Tourgarnier à Angoulême).

 

Lire la suite...

mercredi 6 avril 2016

Oiseaux en chantant, le 15 avril par la compagnie de L'Oiseleur

La Compagnie de L'Oiseleur vous convie à un nouveau récital Oiseaux en Chantants, avec Alexander Swan, ténor, Mathilde Rossignol, soprano, L'Oiseleur des Longchamps, baryton (qu'on ne présente plus à nos lectrices) et Laurianne Corneille au piano. Les noms de famille des interprètes semblaient les prédestiner à proposer ce concert entièrement consacré aux oiseaux mis en musique : colibri, pie, canard, coq, poule, aigle, albatros, alouette, colombe, coucou, ramier, cygne, corbeau, hirondelle, héron, rossignol, faucon etc ... un récital enchanteur à ne pas manquer ! C'est le vendredi 15 avril prochain à Paris, au Temple du Luxembourg.

 

Lire la suite...

samedi 23 janvier 2016

Amour et botanique par la Compagnie de L'Oiseleur.

Un peu de douceur et de tendresse, n'est-ce pas ce dont nous avons tous besoin en ces temps politiquement troubles et économiquement difficiles ? Et c'est exactement ce que nous propose la Compagnie de L'Oiseleur le 16 février prochain au Temple du Luxembourg (58 rue Madame à Paris) avec un nouveau programme "Amour et Botanique".  Deux voix, celles de Caroline Montier (soprano) et l'Oiseleur des Longchamps (baryton), une guitare (Clotilde Bernard) et un piano (Stéphanie Humeau) pour un programme aussi éclectique que bien composé. Avec des classiques, des raretés et des chansons populaires (Barbara, Berlioz, Caldara, Chaminade, Frescobaldi, Holmès, Kosma, de La Presle, de Polignac, Saint-Saens, Schubert, Spohr). 

 

Lire la suite...

dimanche 27 décembre 2015

Joyeux Noël avec les Essenti'Elles

L'ensemble vocal féminin Les Essenti'Elles vous souhaite un joyeux Noël avec ce chant de Noël écrit spécialement pour l'occasion par l'auteur de ce journal:

Lire la suite...

dimanche 18 octobre 2015

La Venise enchantée de L'Oiseleur des Longchamps

Si j'aime les récitals de La compagnie de L'Oiseleur, ce n'est pas uniquement pour les partenaires féminines dont il sait s'entourer et dont la grâce n'a d'égale que le talent. C'est aussi parce que je me sens toujours délicieusement idiot  en regardant le programme et en voyant, à côté de noms de compositeurs familiers (Chopin, Massenet, Offenbach, ...) d'autres qui le sont beaucoup moins voire pas du tout (Augusta Holmès, Pierre de Bréville, Roland Manuel, Amédée de Beauplan...).

Mercredi dernier, ous avons pu entendre Enchantante Venise, un programme d'une étonnante diversité bien qu'il soit essentiellement constitué de Barcarolles glanées parmi les classiques aussi bien que les introuvables de la mélodie française.

Lire la suite...

lundi 15 juin 2015

Le Roi Arthus au Paradis ?

Je cherche non seulement à rendre mes personnages plus vivants, à les faire mieux parler et plus clairement, tout en les maintenant dans cette vérité spéciale de la vérité artistique, qui n'a aucun rapport avec la vérité naturaliste (Ernest Chausson, lettre à Paul Poujaud, juin 1889)

L'histoire du Roi Arthus d'Ernest Chausson est emblématique des difficultés que peut rencontrer un compositeur, si doué et travailleur soit-il, pour trouver la reconnaissance qu'il mérite. Après avoir consacré dix ans de sa vie à écrire son unique opéra, et puis quatre ans à essayer de le fourguer sans succès à tous les chefs d'orchestre et tous les directeurs d'opéra d'Europe, Chausson est mort en 1899 sans avoir pu assister à la création du Roi Arthus. Notons au passage que son éditeur, Choudens, loin de l'aider, lui a mis des bâtons dans les roues en s'opposant à la création à Madrid ou à Prague sans réussir pour autant à obtenir une création parisienne. Après le décès de Chausson c'est Vincent d'Indy qui réussit à persuader les nouveaux directeurs de la monnaie de Bruxelles de créer Le Roi Arthus, en 1903. Et ce n'est que cent vingt ans après sa complétion qu'il entre enfin au répertoire de l'Opéra de Paris ! 

Lire la suite...

mercredi 8 avril 2015

Rêve d'amour (Ferdinand Freiligrath)

Oh aime, tant que tu peux aimer !
Oh aime, tant que tu veux aimer !
L’heure viendra, l’heure viendra
Où près d’une tombe tu gémiras !

Et veille à ce que ton cœur brûle
Qu’il soigne l’amour, qu’il porte l’amour,
Tant qu’un autre cœur, d’un amour chaud,
lui répond de son battement !

Lire la suite...

samedi 4 avril 2015

L'Oiseleur chante l'éducation sentimentale le 8 avril 2015 à Paris

La Compagnie de L'Oiseleur continue sa noble mission de nous charmer les oreilles avec des programmes de chant lyriques originaux et savamment composés, où les classiques dialoguent avec les oeuvres rares et la création. 

Elle vous propose mecredi 8 avril prochain au temple du Luxembourg une éducation sentimentale, avec comme professeurs messieurs Mozart, Mahler, Poulenc, Chopin, Schumann, Grieg, Messager. Dans le rôle du jeune padawan, Gabriel Rigaux présentrera ses mélodies sur les Contemplations de Victor Hugo pour la toute première fois au public.

Lire la suite...

Musique contemporaine à la fondation Singer-Polignac le 9 avril 2015

Jeudi 9 avril prochain, la Fondation Singer-Polignac propose un beau programme de musique du XXè siècle. De Poulenc à Chostakovitch et de Britten à Messiaen, toute la diversité et la fécondité de ce XXè siècle sera représentée. Et défendue par d'excellents interprètes; les pianistes Philippe Hattat et Aline Piboule, le violoncelliste Victor Julien-Laferrière, la flûtiste Ye-Un Park et la soprano Angèle Chemin.

Lire la suite...

mercredi 18 mars 2015

Un Faust diablement bourgeois

Avec un peu de retard, je publie un compte-rendu de la première de Faust à l'opéra Bastille le 2 mars dernier. Ayant eu le plaisir de participer à une production de cet opéra en 2002 (dans la fosse d'orchestre, à l'alto) c'est une partition que je connais assez bien et que je retrouvais avec grand plaisir (et avec l'ami Nicolas qui a l'époque tenait la position de violon solo à l'orchestre Ut Cinquième).

Lire la suite...

mardi 27 janvier 2015

Le bestiaire musical de Sabine Revault d'Allones

La belle Sabine Revault d'Allones, soprano, et son amie Stéphanie Humeau, pianiste, vous invitent à écouter leur Bestiaire musical, une sélection de mélodies de Bizet, Chabrier, Chausson, Chopin, Chabrier, Debussy et quelques-autres. Un programme composé et exécuté avec autant de charme que d'intelligence et de sensibilité. Ça se passe au Temple du Luxembourg le mercredi 4 février prochain, à 20 heures. Venez nombreux !

Lire la suite...

vendredi 16 janvier 2015

Le silence de la mer (Tomasi-Vercors)

Si je n'ai pas réagi dans ce Journal aux attentats du 7 janvier, ce n'est pas par indifférence ou paresse. C'est d'abord pour observer un silence respectueux devant les familles des victimes: le déferlement de paroles dans les media alors que les coprs étaient encore chauds m'a mis fort mal à l'aise et poussé à chercher le recueillement et la solitude plus que la foule et le bruit (bien que j'aie participé à la manif avec mes proches). 

Lire la suite...

mardi 23 décembre 2014

Mozart l'enchanteur

Il reste encore quelques jours, jusqu'au 3 janvier, pour emmemer vos bambins voir un charmant spectacle d'une heure, écrit pour eux, Mozart l'enchanteur, au théâtre du Petit Saint-Martin. Mis en scène par William Mesquich, chanté par Estelle Andrea, Ronan Dubois et L'Oiseleur des Longchamps, c'est une initiation tout en douceur à Mozart, menée par Papageno et Papagena comme il se doit. 

Lire la suite...

mercredi 3 décembre 2014

Les mille et une mises en musique de Théophile Gautier

Ouï vendredi dernier dans le théâtre de l'Île Saint Louis à Paris, un programme de mélodie tout à fait original. C'est le pianiste François Henry qui s'est mis en tête de collectionner les mélodies écrites sur des textes de Théophile Gautier. L'auteur des célèbres Nuits d'été de Berlioz (que l'auteur du journal de Papageno connaît fort bien, et pour cause) a beaucoup inspiré les compositeurs, pas seulement Français d'ailleurs. François Henry a recensé plus de mille mélodies, et ce concert était consacré à une sélection de celles écrites après 1945, avec Alice Fagard (mezzo), Marie Soubestre (soprano), L'Oiseleur des Longchamps (baryton), François Henry (piano) et Clothilde Bernard (guitare).

Lire la suite...

- page 1 de 2