Beethovenia, 21 variations pour piano seul

Aujourd'hui j'ai mis en ligne une de mes partitions les plus anciennes (qui porte la référence L3 dans mon Catalogue). Une série de 21 variations pour piano seul, en ut mineur, intitulée Beeethovenia.

Pourquoi ce titre ? Il m'est arrivé comme à tout le monde, et peut-être plus qu'à d'autres, en raison de ma passion pour la musique, de subir l'influence d'un compositeur jusqu'à l'obsession. Jusqu'à la rage, jusqu'à la passion, jusqu'à l'écoeurement parfois. Ainsi de Chostakovitch, Bruckner, Schubert et de quelques autres. Comment se débarrasser de ces influences envahissantes ? La meilleure technique que j'ai trouvé consiste à écrire de la musique pastichant le style du compositeur qui me hante. Une façon d'assumer, mais aussi de digérer, de disséquer ce qui me fascine et finalement de m'en délivrer.

Ainsi ces 21 variations sont en Ut mineur, tonalité beethovénienne par excellence. Le thème principal est un proche cousin de celui du Finale de la tempête. On y trouve quelques allusions et citations directes (5e symphonie, Variations Diabelli) mais c'est surtout le style que j'ai cherché à imiter, plutôt que recopier servilement les notes elles-même. Ainsi de la grande énergie rythmique, de l'oscillation harmonique 5/1 et de l'usage assez intensif des septièmes diminuées. Une des choses dont je suis assez fier est d'avoir réussi à conserver la même pulsation à 3/4 pour toute les variations, des plus calmes aux plus agitées, des plus intimes à celles qui ont une ampleur quasi symphonique. Cette unité rythmique permet de créer une sorte de grand arc dramatique qui conduit du début à la fin d'un seul souffle.

Ecrites en 2005, ces variations portaient trop la marque de mon inexpérience en matière d'harmonie, de contrepoint, etc pour que je me dispense de les réviser. Je n'ai commencé à étudier sérieusement la composition musical que 2 ans plus tard. C'est donc une version révisée, qui corrige les fautes d'écritures les plus choquantes tout en préservant l'élan et l'enthousiasme de la jeunesse que je publie aujourd'hui.

Est-ce que ces Variations seront jouées en public ? Oui, prochainement, je l'espère. Restez connectées, chères lectrices. En attendant la partition est d'ores et déjà disponible sur le site Tamino Procuctions.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet