Mot-clé - Dmitri Chostakovitch

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 26 septembre 2017

Un inédit de Chostakovitch pour alto et piano

Lu sur le blog Slipped disc de Normal Lebrecht, cette étonnante nouvelle: alors que nous célébrons le 111e anniversaire de sa naissance, nous apprenons qu'une partition inédite de Chostakovitch pour alto et piano a été retrouvée et authentifiée.

Lire la suite...

lundi 9 novembre 2015

Chostakovitch et Greif par le quatuor Copernic aux Bernardins

Si vous êtes parisiens, ne manquez pas le quatuor Copernic au Collège des Bernardins le dimanche 15 novembre prochain à 18h. Un programme qui fait dialoguer Chostakovitch (le célèbre et génial quatuor n°8) Olivier Greif (le moins connu mais non moins génial quatuor n°4 Ulysses). Ces deux oeuvres, et ces deux compositeurs sont caractérisés par un univers très sombre où l'idée de la mort est omniprésente, où la seule consolation peut-être se trouve dans la musique, si élégiaque soit-elle, dans la beauté du son, dans la pureté du contrepoint, dans l'âpreté des dissonances ou la dureté des motifs rythmiques obsessionnels.

Lire la suite...

dimanche 19 février 2012

Chostakovitch: Sonates pour Alto et Piano (Pierre Lénert, Éliane Reyes)

Annoncé dans un précédent billet, le disque de Pierre Lénert (alto) et Éliane Reyes (piano) consacré à Dimitri Chostakovitch est maintenant dans les bacs. Il permet d'entendre la sonate pour violoncelle et piano opus 40 dans une transcription de Pierre Lénert, ainsi que la sonate opus 147.

Lire la suite...

lundi 22 septembre 2008

Concert Chostakovitch - Droujinine salle Cortot le 15 octobre à Paris

concert_chostakovitch_15oct2008.jpg Le 15 octobre à Paris aura lieu salle Cortot un concert autour de Dimitri Chostakovitch et de Fiodor Droujinine:

Oeuvres de Dimitri Chostakovitch, Fiodor Droujinine, Théophile de Wallensbourg (créations) avec Juliette Danel (alto), Vlad Bogdanas (alto), Pierre Lenert (alto et viole d'amour), Philippe Foulon (baryton à cordes), Guigla Katsarava (piano) & le Quatuor Danel

Billetterie : 20 euros - Règlement : chèque à l'ordre de "Association internationale Dimitri Chostakovitch" 19bis rue des Saints Pères 75006 Paris) ou www.fnac.com

Fiodor Droujinine, décédé en juillet 2007, fut le créateur et dédicataire de la Sonate pour Alto et Piano opus 147 de D. Chostakovitch. Quartettiste, il rejoint le Quatuor Beethoven de Moscou en 1964, et participa à la création des quatuors de Chostakovitch, à partir du 9° jusqu'au 14°. Disciple de Vadim Borissovski, il fut un pédagogue recherché, et eut notamment comme élève les membres du Quatuor Danel, et Youri Bachmet.

(rappel : les "Mémoires" de Fiodor Droujinine en français sont toujours disponibles, en l'échange d'un chèque de 15 euros, à l'ordre de "Association internationale Dimitri Chostakovitch" 19bis rue des Saints Pères 75006 Paris)

samedi 5 juillet 2008

Quatuor Atrium: Borodine, Chostakovitch, Tchaïkovski

Entendu hier soir: un concert donné par le quatuor Atrium dans un programme russe. Bien que le concert soit organisé par le festival Jeunes talents, les musiciens de ce quatuor ne sont pas des lapereaux de quinze jours, car ils travaillent ensemble depuis 8 ans, ont déjà enregistré un premier disque et gagné une brochette de prix internationaux.

Lire la suite...

vendredi 1 février 2008

Chostakovich: Sonate pour alto et piano op 147

La sonate pour alto et piano opus 147 est la toute dernière oeuvre de Dimitri Chostakovich. Ecrite en juin et juillet 1975, le compositeur, qui décède le 9 août 1975, n'a pas assisté à sa création en octobre de la même année.

Lire la suite...

samedi 15 septembre 2007

Trois grands cycles pour piano seul au XXème siècle

Le clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach a toujours été une source de fascination et d'inspiration pour les compositeurs, surtout les compositeurs pianistes (ou organistes). Beethoven disait de ce double cycle de 48 préludes et fugues dans toutes les tonalités majeures et mineures: ça n'est pas un ruisseau, c'est un océan ! (Bach signifie ruisseau en Allemand). Chopin avait une pratique quotidienne de ces pièces, et il a écrit un cycle de 24 Préludes dans toutes les tonalités qui constitue peut-être, avec les Sonates, le meilleur de sa production. Et au vingtième siècle ?

Lire la suite...