Mot-clé - politique

Fil des billets - Fil des commentaires

samedi 14 février 2009

L'éternelle jeunesse de la Princesse de Clèves

Elle est née en 1678, elle n'a pas pris une ride, et le président de la république a une dent contre elle. C'est la Princesse de Clèves. La première attaque a été menée par le candidat à la présidentielle, en février 2006:

Lire la suite...

mardi 10 février 2009

Sauver le conservatoire du Sud Lubéron ?

Reçu dans ma boite au lettres électronique, un appel à soutenir les profs du conservatoire du Sud dont le maire veut sucrer la subvention:

Auteur : Collectif des professeurs du Conservatoire de Musique du Sud Luberon

A l'attention de : Les élus des 12 communes du Syndicat Intercommnul de Musique du Sud Luberon

Le Conservatoire de Musique, pôle majeur d'enseignement culturel du Sud Luberon, est fortement menacé de disparition par la volonté de la municipalité de Pertuis de réduire sa contribution. En effet la nouvelle municipalité de Pertuis, adhérente au Syndicat Intercommunal de Musique du Sud Luberon composé de 12 communes, a décidé subitement, et de manière unilatérale de réduire sa contribution de plus de 150 000€. Cela impliquerait que: - Plus de 2000 élèves ne bénéficieront plus d'un enseignement musical dans les écoles maternelles et primaires. - 500 élèves ne pourront plus se former au Conservatoire. - Des postes de professeurs seront supprimés.

Comment ne pas penser aux retombées négatives sur les formations musicales amateurs (harmonies, big-band et bien d'autres) et à la réduction de l'animation et de la vie culturelle.

Cette année déjà la ville de Pertuis a choisi de priver les jeunes élèves pertuisiens de plus de 100 heures de musique au sein des écoles, de ce fait une chorale a été supprimée, des projets réduits. Cette ouverture à la musique pour tous est pourtant une des grandes réussites de notre établissement. C'est bien la notion de service public qui est mise directement en cause.

C'est pourquoi nous demandons aux élus de toutes les communes concernées de trouver les moyens de maintenir ce Conservatoire de Musique ouvert à tous.

chateaulourm.jpg

Je suis bien sûr solidaire des profs de musique, et favorable aux conservatoire municipaux, en ayant moi-même bénéficié dans ma jeunesse. A l'attention des élus locaux qui liraient ce blog, on ne peut que souligner que l'investissement dans les activités culturelles, qui consomme souvent un pourcentage très modeste des budgets publics locaux, produit des résultats tangibles, non seulement sur le bien-être des citoyens, mais aussi en retombées économiques. Et si vous ne me croyez pas, demandez leur avis aux hôteliers d'Avignon qui ont vu leur chiffre d'affaire divisé par trois l'année où la grève des intermittents du spectacle a paralysé le Festival.

Quant à l'utilité de signer la pétition elle-même, des questions subsistent:

  • qui lira cette pétition ?
  • que fait le site qui l'héberge de mon adresse e-mail (si elle n'est pas publiée, pourquoi me la demander) ?
  • quelle valeur a un message laissé sur Internet sur un site qui apparemment ne filtre même pas les doublons ?
  • c'est à 900 km de chez moi...
  • à combien se montait la subvention avant ? sur un budget total de combien ?

En bref, il vaut peut-être mieux laisser les citoyens des communes concernées gérer le problème (et l'expérience de l'école de musique d'Orsay, plus proche de chez moi, montre qu'on peut faire du lobbying efficace dans ces cas-là).

samedi 10 janvier 2009

La faute au public (suite de la suite)

L'opéra de Paris n'a pas le public qu'il mérite. C'est en tout cas ce que déclare Gérard Mortier, et pas dans le bistrot du coin, mais dans un entretien paru dans Le Monde du 8 janvier dernier. On y retrouve les thèmes déjà développés par le chef S. Cambreling, à savoir que les spectateurs de l'Opéra de Paris sont des imbéciles. S'ils ont sifflé certains spectacles, c'est nécessairement parce qu'il prétendent tout savoir comme Mme Verdurin. Ils pourraient faire confiance aux experts, aux spécialistes, à ceux qui savent.

Lire la suite...

samedi 6 décembre 2008

Au secours !

Lu dans le Monde: les préconisations d'André Chervel, spécialiste en histoire de l'orthographe et de la grammaire, pour la réforme de celles-ci dans le but de les rendre plus faciles à maîtriser. Le constat est en effet unanime: le niveau en orthographe, après avoir atteint un pic ou un palier dans les années 1920-1950, est en constant déclin, au point que des gens ayant 5 ou 8 ans d'études après le bac (y compris en fac de lettres) ont une écriture quasi illisible car bourrée de fautes. A tel point qu'un nouveau métier se développe: coach (quel mot affreux) en orthographe pour cadres des grandes entreprise. Première leçon: la conjugaison sur verbe coacher à l'imparfait du subjonctif: que nous coachassions, que vous coachassiez...

Lire la suite...

dimanche 16 novembre 2008

Les orchestres français sont-ils mauvais ?

Pour saluer l'initiative Orchestres en fête !, qui propose des concerts mais aussi des répétitions publiques, des visites guidées des coulisses, le Monde n'a rien trouvé de mieux que de produire un article de Marie-Aude Roux titré Pourquoi les orchestres français restent aux portes de l'élite mondiale.

Lire la suite...

vendredi 10 octobre 2008

Téléchargement illégal: les députés européens à 88% contre le projet de loi Olivennes

Le 24 septembre, les députés européens ont adopté un amendement prévoyant qu'aucune restriction d'accès à Internet ne peut être adoptée sans décision judiciaire. Adopté à 88% des voix, cet amendement enterre une des dispositions phares du projet de loi Hadopi basé sur le rapport Olivennes, à savoir la suspension de l'abonnement Internet pour les internautes téléchargeurs. Si une telle suspension a lieu, ce sera par l'application une décision de justice et non de façon automatique comme par exemple les amendes pour excès de vitesse.

La décision des députés européens entérine un point de vue exprimé par beaucoup de blogueurs, d'associations et même de politiques, à savoir que l'accès à Internet est un droit fondamental, comme la liberté de circuler ou la liberté d'information, et que les restrictions à ce droit ne peuvent venir que de l'autorité judiciaire et non de l'exécutif. C'est donc une mini-victoire pour les défenseurs des libertés individuelles et aussi une reconnaissance du principe de proportion (les sanctions devant être proportionnées au préjudice subi).

Comme je le remarquais dans un précédent billet, s'il est légitime de respecter le travail des artistes (et les gros sous des ayant-droit), on aimerait bien que le gouvernement commence par suspendre la connexion Internet des spammeurs, des casinos en ligne, des faux sites bancaires et arnaqueurs en tout genre. Ce sont tout de même eux les vrais pirates, et non les gamins de 15 ans qui téléchargent des mp3 ou des séries télé.

dimanche 21 septembre 2008

Ils sont fous ces canadiens

  • Non mais j'ai pas dit "phoque" !
  • Who said "fuck" ?

Lire la suite...

mardi 26 août 2008

Barenboïm à la salle Peyel (Schönberg, Wagner)

Entendu hier (25 août 2008) à la salle Pleyel: Daniel Barenboïm et le désormais célèbre West-Estearn Divan Orchestra dans un programme Schönberg - Wagner. On a déjà beaucoup parlé de cet orchestre co-fondé par Barenboïm et Edward Saïd (intellectuel palestinien, auteur de Orientalism et Culture and Imperialism notamment), qui regroupe Israëliens, Palestiniens, Jordaniens, Syriens et Egyptiens.

Lire la suite...

vendredi 22 août 2008

Valeri Gerguiev en concert à Tskhinvali

Lu dans Le Monde ou encore (en anglais) dans le Times ou le Telegraph: un concert très remarqué de Valeri Gerguiev, chef russe d'origine ossète, actuellement directeur du London Symphony Orchestra, retransmis à la télévision. Au programme: musique russe bien sûr, avec Tchaïkovski (symphonie numéro 6 Pathétique) et Chostakovitch (symphonie numéro 7 Leningrad).

Lire la suite...

mercredi 16 juillet 2008

Loi Hadopi: la bataille fait rage

La bataille fait rage autour de la loi Hadopi actuellement en discussion au parlement, qui pourrait voir la France adopter la riposte graduée (e-mail d'avertissement puis suspension de la connexion Internet pour les internautes télé-chargeurs). D'un côté des cinéastes qui signent dans le Monde un tribune Culture ne rime pas avec gratuité.

Lire la suite...

mardi 1 juillet 2008

Quel avenir pour la musique contemporaine ?

A lire dans Le Monde (et aussi sur le site Musicareaction): une interview de Frank Madlener, directeur de l'Ircam, sous le titre: Musique contemporaine, quel avenir ?. Comme l'indique le titre d'ailleurs, on s'en tient à des généralités.

Lire la suite...

mardi 24 juin 2008

Le vélib c'est trop mortel

Lu dans le Parisien ce matin: le troisième accident mortel à Vélib en 2 mois. Selon les premières informations, la victime aurait dépassé par la droite un camion dont le chauffeur ne l'a pas vu pour cause d'angle mort.

A cent mètres près, l'endroit où s'est produit l'accident est celui ou je passe tous les jours, et le précédent à 3 minutes de l'endroit où je travaille. Difficile de ne pas se sentir concerné...

Si le comportement des cyclistes est loin d'être irréprochable (j'en ai même vu qui se moquaient de moi parce que je m'arrêtais à un feu rouge), et leur conscience du danger dramatiquement absente, celui de messieurs Delanoë et Baupin, architectes en chef du gros merdier actuel qu'est la circulation parisienne, mérite assez peu d'indulgence.

  • Certains couloirs de bus sont autorisés au vélos, d'autres sont interdits, et la signalisation est tout à fait insuffisante
  • Le comportement aggressif des taxis, scooters, motos, ambulances, voitures de police, etc fait des couloirs mixtes bus-vélos une véritable jungle
  • Les voies pour vélos sont en pointillés: 100 mètres sur un parking, 200 mètres dans un couloir de bus élargi, et d'un seul coup plus rien quand on arrive sur les gros carrefours
  • Les nombreux sens uniques, conçus uniquement sous l'ère Chirac pour fluidifier le trafic motorisé, obligent les cyclistes à des détours énormes (à moins qu'ils roulent sur les trottoirs ou empruntent les sens interdits).

Loin de moi l'idée de critiquer le Vélib que j'utilise tous les jours. Je m'étonne juste qu'ils aient mis si longtemps à le faire, alors que l'exemple lyonnais montrait clairement que ça marcherait très bien. Mais la voirie n'est absolument pas adaptée aux cyclistes, et avec les travaux récents et les couloirs mixtes bus-vélos, la situation a empiré au lieu de s'améliorer. Messieurs Delanoë et Baupin, sachez-le: jamais je ne roulerai avec mes enfants dans Paris à vélo. Et le père de famille qui le ferait serait comme vous deux: totalement irresponsable.

vendredi 14 mars 2008

Orchestre à l'école: la petite mélodie de l'espoir

Les musiciens sont-ils de doux rêveurs, impuissants devant la violence du monde, la misère matérielle et morale ? Il semblerait bien que non. C'est en tout cas ce que laisse penser l'expérience de l'association Orchestres à l'Ecole, aujourd'hui présente dans près de 300 classes.

Lire la suite...

vendredi 22 février 2008

Le New York Philarmonic en concert à Pyongyang

Comme on a pu le lire par exemple sur Classique News, le Philharmonique de New York, dans le cadre d'une grande tournée en Asie, donnera un concert à Pyongyang en Corée du Nord le 26 février 2008.

Lire la suite...

lundi 18 février 2008

La comission européenne veut étendre les droits des interprètes sur les enregistrements à 95 ans

Actuellement, les interprètes possèdent des droits durant 50 ans après la première publication d'un enregistrement en Union Européenne. Les producteurs de disques vont bien se gardent bien de le clamer sur les toits, mais une grande partie des enregistrement réalisés dans les années 50 - et certains sont forts bons et d'une qualité technique comparable à celle d'aujourd'hui - sont libres de droits.

Lire la suite...

mercredi 12 décembre 2007

Encore plus de pub sur France Musique ?

Lu dans Le Figaro du 7 décembre 2007: Radio France fait du lobbying pour permettre aux annonceurs privés de faire de la pub sur ses antennes (dont France Info et France Musique).

Lire la suite...

jeudi 6 décembre 2007

L'Opéra de Paris prêt à sacrifier l'unique création prévue en 2009

La grève à l'Opéra de Paris touche à sa fin, même si la première de Tannhaüser, ce soir, est donnée dans un arrangement scénique, avec costumes et lumières, ce qui veut dire en clair: pas de décors.

Lire la suite...

samedi 1 décembre 2007

L'Opéra de Paris toujours impacté par la grève

Opéra de Paris Ce ne sont pas les artistes mais les machinistes et les éclairagistes - chez qui le syndicat SUD est très implanté - qui poursuivent la grève entamée le 18 octobre. Cela n'est pas tellement surprenant: s'ils faisaient le même métier dans n'importe quel autre théâtre, les machinistes auraient probablement un contrat de droit privé et donc pas d'avantages particuliers liés à la retraite.

Lire la suite...

samedi 3 novembre 2007

Pour ou contre la Philarmponie de Paris ?

C'est un vieux serpent de mer de la vie musicale parisienne: voilà plus de 20 ans maintenant qu'on parlait de la création d'une grande salle de 2500 places dédiée principalement aux concerts symphoniques.

Lire la suite...

mercredi 17 octobre 2007

L'Opéra de Paris en grève jeudi 18 octobre

Sans surprise, l'Opéra de Paris participera à la grève demain, pour défendre son ou plutôt ses régimes de retraites spéciaux: danseurs, machinistes, musiciens de l'orchestre... chacun a le sien. Au total, environ 1700 actifs et autant de retraités sont concernés.

Lire la suite...

- page 2 de 3 -