Mot-clé - L Oiseleur des Longchamps

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 23 juin 2013

Mélodies inédites d'Armande de Polignac

La fête de la musique était quelque peu en avance ce 18 juin dernier pour la centaine de chanceux qui ont pu assister à ce récital de mélodies rares voire introuvables d'Armande de Polignac. Cela se passait au siège de l'association France-Amérique, un lieu somptueux à deux pas des Champs Elysées. La soprano Sabine Revault d'Allonnes, le baryton L'Oiseleur des Longchamps et le ténor Sébastien Romignon Ercolini, accompagnés au piano par Stéphanie Humeau, se sont relayés pour nous faire entendre ces mélodies parmi lesquelles on trouve de véritables trésors, de petits bijoux. Tant par le raffinement de l'écriture que par la sensibilité et l'engagement des interprètes, nous avons entendu ce que la mélodie française peut produire de meilleur.

Par la concision (il n'y a pas une note en trop) et le raffinement harmonique, les mélodies d'Armande de Polignac se rapprochent de Ravel. Elles auraient tout à fait leur place au concert parmi celles de Fauré, Duparc, Chausson, Hahn tant les qualités de l'écriture sont évidentes. Pour donner une idée de l'oubli dans lequel elles sont tombés, L'Oiseleur des Longchamps m'a raconté qu'il a du en chercher certaines à la bibliothéque de France car elles ne sont plus éditées depuis longtemps. Mais le parcours du combattant ne s'arrêtait pas là car il y avait des éditeurs qui s'ils ne possédaient même pas une photocopie des partitions originales, en détenaient les droits (sans doute par le jeu des rachats de catalogues entiers lorsqu'uu éditeur met la clé sous la porte). Il fallut donc les retrouver et demander des autorisations... Ce concept d'éditeur qui détient les droits sans faire le travail correspondant (rendre la partition disponible) me laisse un peu rêveur. Ce n'est qu'une illustration caricaturale du fait que donner des des droits monopolistiques garantis par l'état à un éditeur jusqu'à 70 ans après le décès du compositeur est tout sauf compatible avec l'intérêt général, et ne va certainement pas dans le sens de la défense de l'art vivant et de la création.

Fermons cette parenthèse et revenons à la musique: ce programme passionnant et inédit sera bientôt enregistré en disque, disponible d'ici à la fin de l'année. Ce qui permettra de rendre justice à cette compositrice méconnue. A ceux qui se demanderait pourquoi si peu de gens se sont intéressés à cette musique si elle est vraiment excellente, j'ai envie de répondre que les histoires de la musique sont tout sauf équitables, et qu'on entend très régulièrement dans les concerts classiques des navets sans grand intérêt alors que de véritables trésors dorment dans les bibliothèques. Dans ce domaine comme dans d'autres le conformisme fait des ravages, et la curiosité reste le meilleur atout du musicien comme du mélomane.

dimanche 24 mars 2013

En chantante Lune

J'ai le plaisir de vous inviter à un concert de mélodies dans toutes les langues le 10 avril prochain à Paris, concert qui vous permettra notamment d'entendre une de mes toutes dernières productions, le Lunatique sur un texte de Yourcenar commandée par l'occasion par L'Oiseleur des Longchamps.

en_chantante_lune_affiche.jpg

Concert de mélodies, airs, chansons, songs, Lieder, canzone, canciones ... sur le thème de la lune

Evelyn Vergara, soprano
Emilien Marion, ténor
L'oiseleur, baryton
Christophe Maynard, pianiste


oeuvres de : Anonyme, Bellini, Bernier, Boëlmann, Brahms, Chaminade, Chausson, Chrétien, Collin, Curschmann, Davico, Debussy, Dvorak, Fauré, Ferroud, Franz, Garat, Gaubert, Ginastera, Gounod, Greif, Grétry, Hahn, Holmès, Jadin, Kinkel, Kirschner, Krüger, Labori, Lacroix, de La Presle, Le Flem, Leroux, Loiseleur, Maas, Marinier, Mascagni, Massenet, Mecano, Mendelssohn, Picheran, Puget, Reichhardt, Respighi, Rodrigo, Rubinstein, Saguer, Saint-Saens, Schubert, Schumann, Scotto, Spohr, Strauss, Tricot, Vidal, Wakerfield, von Weber, Woodworth

sur des poèmes de : Bessière, de Bussy, Cipollini, Davidoff, Despax, Dorchain, Eichendorff, Even, Fiorentino, Fortolis, Guinand, Heine, Holmès, Hölty, Greif, Kugler, de La Ville de Mirmont, Lenau, Madeleine, Mendès, Mosen, Ossian, Osterwald, Samain, de Ségur, Shimasaki, Simrock, Vanor, Verlaine, Villancico, Villemer, Woddworth, Yourcenar

entrée : libre participation

adresse: Using Spring Court 5 passage Pivert Paris 11e
métros : Goncourt ou Belleville

illustration : Arthur John Black

lundi 29 octobre 2012

Gratitude

Un grand merci à L'Oiseleur des Longchamps et à Mary Olivon qui ont offert samedi dernier au public une interprétation engagée et saisissante de ma Complainte du Roi Henri (création mondiale) ainsi que du cycle À la Santé (création de la version révisée de 2012). Merci à Nicolas Bacri pour son soutien et aux auditeurs pour leur écoute attentive et leurs encouragement. Un extrait audio ou vidéo sera peut-être bientôt disponible pour les lecteurs de ce journal.

jeudi 31 mars 2011

L'Oiseleur des Longchamps chante Berlioz à la radio

Le baryton L'Oiseleur des L.ongchamps me signale qu'il enregistre demain, le 1er avril (et ce n'est pas un poisson), des mélodies à la radio pour l'émission d'Arièle Buteaux, les invités d'Arièle.

Au programme entre autres, le Spectre de la Rose extrait des Nuits d’Été de Berlioz (dans un arrangement pour voix, piano, violon, violoncelle de votre serviteur) et une complainte sicilienne de Frédérico Alagna.

La diffusion sur France Musique est prévue le dimanche 1er mai à 12h30.

mercredi 22 décembre 2010

Les Nuits d'été pour voix et trio avec piano

C'est sur une proposition du baryton L'Oiseleur des Longchamps que j'ai entrepris de réduire les Nuits d'été de Berlioz pour voix et trio avec piano (piano, violon, violoncelle). Une combinaison instrumentale infiniment plus riche que le piano seul tout en étant bien plus facile à réunir (et à faire jouer dans une petite salle) qu'un orchestre symphonique.

Lire la suite...

mardi 16 juin 2009

Armande de Polignac: le Héron Blanc

Le compositeur du jour est une compositrice: Armande de Polignac (1876-1962). C'était une élève de Vincent d'Indy et la nièce de la célèbre Princesse de Polignac, célèbre mécène qui a soutenu Ravel, Stravinski, Milhaud et bien d'autres.

Pour sa biographie, je vous renvoie au livre Les compositrices en France au XIXe siècle de Florence Launay chez Fayard. Sa musique est quasiment introuvable dans le circuit commercial. Seules deux mélodies sont éditées chez Eschig (Rêverie et Soir au jardin). Aucun disque. Bref c'est la femme invisible, ou plutôt inaudible.

C'est donc une oeuvre rarissime que je vous propose de découvrir. Écoutons ensemble le Héron Blanc, paroles de Franz Toussaint d'après Li-Tai-Po (poète chinois du 8è siècle), tiré du recueil La flûte de jade, chanté par L'Oiseleur des Longchamps accompagné par Mary Siciliano, en concert le 27 mai 2009:

Ce grand flocon de neige était un héron,
qui vient de se poser sur le lac bleu.
Immobile á l'extrémité d'un banc de sable,
le héron blanc regarde l'Hiver.

Vous avez certainement entendu le subtil usage des dissonances dans cette pièce, ainsi que la façon dont L'Oiseleur des Longchamps pousse sa voix dans le pianissimo, aux limites de la rupture... certains critiques parlent de "prise de risque", je préfère le mot d'engagement, car il exprime bien le fait que les risques qui sont pris n'ont rien de gratuit mais sont au service de l'expression.

Il ne me reste qu'à remercier chaleureusement les artistes de m'avoir permis de découvrir Armande de Polignac d'abord et ensuite de publier cette pièce dans ce journal. J'ai entendu parler d'un projet de disque. Puisse les mânes capricieuses qui tissent les fils du destin en permettre la réalisation !

lundi 12 janvier 2009

Le Voyage Lyrique au THS à Puteaux le 25 janvier

Chœurs Les Saisons et Opéralyre : Le Voyage Lyrique

  • Direction : Béatrice Malleret
  • Piano : Patrick Ivorra
  • Ténor : Paul Gaugler
  • Mezzo : Yasmina Favre
  • Mise en scène et lumières : L’Oiseleur des Longchamps

Avec des élèves du Conservatoire de Puteaux

Le dimanche 25 janvier à 15h au Théâtre des Hauts-de-Seine à Puteaux.

« Un soir dans la ville bruyante et surpeuplée, une jeune femme mélancolique promène un enfant ; une sacoche oubliée sur un banc... Promesses de beaux songes ? L'ouvrira-t-elle ? Oui, bien sûr, elle l'ouvrira… Et son rêve nous entraînera dans le temps et dans l'espace avec Mozart, Verdi, Tchaïkovsky, Gounod, Haendel, Carmen, Nabucco, Onéguine, Faust, Macbeth, Didon et nous fera vivre leurs passions. Avec eux, nous serons maudits, danserons, souffrirons, serons opprimés, délivrés et ferons la fête. »

lundi 1 décembre 2008

Concert Beethoven par la compagnie du pianoforte le 5 décembre à Paris

De temps en temps un peu de pub ne fait pas de mal:


Dans les Salons de la Fondation Dosne-Thiers
Institut de France - Place Saint-Georges, Paris 9è

  • BEETHOVEN : Lieder songs & Sonates
  • Pierre BOUYER & La Compagnie du Pianoforte
  • Nicole TAMESTIT, violon
  • L’OISELEUR des LONGCHAMPS, baryton

Résa : 01 48 5912 66 - contact@abdm-productions.com

Prix des Places : 22 Euros – Réductions Enfants & Etudiants : 12 Euros

Les Editions Diligence et La Compagnie du Pianoforte.

besnard.jpg


Attention il faut supporter le diapason à 430 Hz ça fait bizarre au début (mais les chanteurs apprécient).

J'aurai sans doute l'occasion de parler du disque Beethoven de Pierre Bouyer et Nicole Tamestit dans un prochain billet.

samedi 21 juin 2008

Création de "A la Santé" (6 mélodies d'après Apollinaire) dimanche 22 juin à 11h

La première audition publique de mon cycle de mélodies A la Santé sur des textes de Guillaume Apollinaire aura lieu:

Lire la suite...

samedi 24 mai 2008

Olivier Greif: Chants de l'âme - Lettres de Westerbork

Dans la musique qu'on entend, au concert, en disque, à la radio, certains morceaux glissent sur nous, ils s'oublient aussi vite qu'il s'écoutent. D'autres laissent en nous des impressions profondes, des cicatrices semblables à celles d'une morsure, qui ne disparaîtront jamais vraiment. Les chants de l'âme d'Olivier Greif appartiennent à la deuxième catégorie.

Lire la suite...

dimanche 4 mai 2008

A la Santé, six mélodies d'après Guillaume Apollinaire

Guillaume Apollinaire En septembre 1911, le poète Guillaume Apollinaire passe plusieurs jours à la prison de la Santé, accusé de complicité dans une sombre histoire de vol de tableaux ou de statuettes au Louvre. Finalement innocenté, de cette semaine il retirera quelques bleus à l'âme et la matière pour six poèmes courts qu'il a intégré à son recueil Alcools en 1913.

Lire la suite...

mercredi 16 avril 2008

Le roi se meurt d'Olivier Kaspar (impressions)

Voici mes impressions Le roi se meurt un opéra en un acte d'Olivier Kaspar. Je n'ai pas pu m'empêcher d'établir une comparaison avec l'Autre Côté de Bruno Mantovani, entendu il y a un mois à la cité de la musique, et qui m'avait plutôt déçu.

Lire la suite...

lundi 1 octobre 2007

Concert: mélodies de Chopin le 17 octobre 2007

Loiseleur des Longchamps Les 19 mélodies de Frédéric CHOPIN

(traduction française inédite)

  • Jacques L'OISELEUR des LONGCHAMPS, baryton
  • Tomaz TOBING, pianiste

Le mercredi 17 octobre 2007 à 20h30 à l'Archipel 17 boulevard de Strasbourg 75010 Paris

vendredi 15 juin 2007

Rappel: Concert Loiseleur des Longchamps samedi 16 juin 2007 à 20h

J'ai déjà fait la pub de ce concert: c'est demain soir.

Lire la suite...

jeudi 31 mai 2007

Prochains concerts de L'oiseleur des Longchamps (baryton)

acques Loiseleur des Longchamps Mon cousin Jacques Loiseleur des Longchamps donnera deux concerts prochainement à Paris:

  • samedi 16 juin 2007, 20h, Eglise réformée du Luxembourg (56 rue Madame, Paris 6è)
    • Lieder de Brahms
    • Jacques Loiseleur des Longchamps (baryton), Leo DeBono (piano)
  • mercredi 17 octobre 2007, 20h30, à l'Archipel (17 bd de Strasbourg Paris 10è)
    • Les 19 mélodies de Chopin (traduction inédite en Français)
    • Jacques Loiseleur des Longchamps (baryton), Tomaz Tobing (piano)

samedi 12 mai 2007

Compte-rendu du concert du 11 mai

Voici un bref compte-rendu du concert du 11 mai. Il était consacré aux mélodies populaires anglaises, écossaises et irlandaises, arrangées et harmonisées par Haydn, Beethoven et d'autres (Hummel, Weber, Kozeluch). Le fait qu'un éditeur anglais ait fait appel à des compositeurs autrichiens pour de simples arrangements en dit long sur le désert de la création musicale qu'était le Royaume-Uni au début du 19è siècle. Apparemment ces arrangements (pour voix, violon ou flûte, violoncelle et piano) rencontraient un certain succès. C'était un peu la musique "commerciale" de l'époque, par opposition à la musique savante (comme les quatuors à cordes) qui se vendait moins bien. Pour le comprendre, il faut imaginer une époque sans télé, sans balladeur MP3, où le seul moyen d'écouter de la musique était d'en jouer avec des amis à la maison !

Lire la suite...

jeudi 3 mai 2007

Concert vendredi 11 mai 2007

Je relaie une annonce de concert envoyée par Jacques Loiseleur des Longchamps (baryton). Sylvie Althaparro, une mezzo que j'aime beaucoup, participe également au concert.

Outre un arrangement de Hummel de la 6è symphonie de Beethoven (la "Pastorale"), le programme comporte une sélection de chansons populaires.

Je ne suis pas très enthousiaste généralement pour les instruments "anciens" ou "baroques" ou d' "époque". Les recherches sur le son, la technique sont intéressantes mais ce qui me rebute avant tout est l'accord à un disapason inférieur au 440Hz, que rien ne justifie. Voilà peut-être pour moi l'occasion de réviser mes préjugés (ou de les confirmer au contraire !)

Je donne également l'adresse du site de la compagnie du pianoforte. Il ne paraît pas très à jour (la liste des concerts s'arrête en septembre 2006).

page 2 de 2 -